Règlementation

Le projet de loi d’orientation des mobilités vient d’être approuvé le 4 avril 2019 par le Sénat en première lecture à 248 voix contre 18. Il vise à développer des alternatives de transport à la voiture individuelle comme le co-voiturage et le vélo, et à encadrer de nouveaux modes de mobilité comme la location de trottinettes électriques. Le texte doit maintenant être examiné par l’Assemblée nationale pour une adoption potentielle en juillet.

En attendant…

En France, en agglomération, l’utilisation du gyropode est toléré sur les trottoirs et les aires piétonnes.

La Commission européenne ne considère pas le Gyropode comme un véhicule à moteur (Avis exprimé le 12 juillet 2002).

En France, le Ministère du Transport a indiqué que l’utilisation d’un gyropode est soumise aux règles du Code de la Route relatives aux piétons (articles R 412-34 à R 412-43).

Les autorisations de circulation des véhicules du type Gyropode, Rollers, Trottinettes, Vélos sont déterminées par la municipalité ou le conseil général. Suivant les villes, il se pourrait que le Gyropode soit interdit dans certains lieux publics tout comme le Vélo ou les rollers le sont.

Y-a-t-il une limite de vitesse ?

Nos véhicules peuvent atteindre une vitesse maximale de 20 Km/h sur le sentiers adaptés.

Sur un trottoir, la vitesse maximale autorisée est de 6Km/h (celle d’un piéton). Dans un espace libre, même si aucune limite de vitesse n’est déclarée, nous vous recommandons de toujours adapter votre vitesse en fonction du terrain et de la circulation. Nous ne saurons trop vous recommander d’être prudents.

Où peut-on conduire un gyropode ?

Partout, sauf sur la route ! Considéré comme un piéton, vous pouvez rouler en toute liberté sur les trottoirs, dans les bois, sur les bords de mer, sur les sentiers, et dans quasiment tous les parcs municipaux et squares. Il reste cependant important de ne pas oublier que les piétons restent prioritaires selon le code de la route, il est donc nécessaire d’adapter sa vitesse et sa conduite afin de ne pas déranger les personnes se situant autour de vous.

A noter qu’il existe une absence de législation en cas d’utilisation sur une piste cyclable. Dans la pratique, la circulation des gyropodes y est largement tolérée, et les cas de verbalisation sont rarissimes (et dû à une conduite dangereuse).

Au niveau sécurité ?

Chez Gyro Provence nous imposons le port du casque, des genouillères et des coudières que nous mettons à disposition gratuitement afin d’assurer une sécurité optimale. 

Doit-on porter un gilet réfléchissant ? 

Chez Gyro Provence nous fournissons un gilet réfléchissant gratuitement afin d’assurer une sécurité optimale.

Un nouveau texte de loi est attendu pour juiller 2019…..

X